Troc graines 2018

Quand :
18 février 2018 @ 14 h 00 min – 17 h 00 min
2018-02-18T14:00:00+01:00
2018-02-18T17:00:00+01:00
Troc graines 2018

Chacun amène ce qu’il peut donner ou échanger
et repart avec ce qu’il veut planter et faire pousser.

On pourra tous en prendre de la graine.

Vous êtes les bienvenues même sans apporter de graine.

Pour compléter le propos, voici un extrait de « Les graines magiques » de Mitsumasa Anno édité en 1992 par Père Castor Flammarion :

Plus fine parfois qu’un grain de poussière, souvent plus coriace qu’un caillou, la graine est pourtant un concentré de vie, un projet minutieusement défini, tout un programme en miniature. Garde-manger de la future plantule, elle est aussi forteresse et horlogerie bien réglée. Dans son sommeil apparent, elle n’attend que les meilleurs conditions pour donner naissance à une plante, qui à son tour portera des graines et le plus souvent des dizaines, des centaines de nouvelles graines.

Voici des milliers d’années, les hommes ont découvert qu’ils pouvaient cultiver les plantes au lieu de s’en remettre au hasard des cueillettes. Ils ont appris à semer, à protéger les cultures, à sélectionner les végétaux. Ils ont prié le ciel de leur accorder la pluie et leur épargner la grêle, les vols de criquets et autres fléaux naturels. Et lorsque les récoltes ont excédé leur besoins, ils se sont mis à en faire commerce. Bien sûr, le troc existait depuis la nuit des temps. Mais c’est avec l’agriculture que le vrai commerce est né et surtout grâce aux graines : les céréales comme le riz et le blé, mais aussi les lentilles, le maïs, le soja,… Nourrissantes sous un faible volume, les graines se conservent et voyagent mieux que les produits de la chasse, de la pêche et de l’élevage. Avec le commerce s’est développé la maîtrise des nombres, ainsi que l’art du marchandage, sans parler de celui de tromper son prochain. Au moins autant que l’or et autres richesses, les graines ont suscité bien des guerres.