Le projet

Les objectifs du projet de l’association

Le projet de l’association la Gibbeuse est d’animer des expérimentations et échanges de savoirs sur la permaculture et l’écoconstruction sur la propriété située au 84 rue de la Mérigotte à Poitiers.

Cet espace de verdure de 2500m² au cœur d’un milieu urbain a été préservé de la pression foncière grâce à sa topographie. Entre la rue en surplomb et la rivière en contre bas, le coteau exposé plein sud, où se cache une petite maison attenante à la falaise, n’est accessible qu’à pied. Il devait auparavant être un lieu de culture et de verger comme les anciennes terrasses en attestent.

Depuis le bas

Notre objectif est de lui redonner vie en :

> Recréant un écosystème naturel abondant et durable

> Réhabilitant les bâtiments en éco-construction

> Assurant l’autonomie en eau et en électricité du site.

Si l’achat du lieu a paru nécessaire pour amorcer le projet, nous avons mené une réflexion collective pour articuler les intérêts privés et associatifs. C’est par une mise à disposition gratuite du terrain (via un contrat de 3 ans renouvelable) que l’association peut aujourd’hui mettre en place des actions de sensibilisation et d’apprentissage par le FAIRE à destination de tous les curieux de Poitiers et d’ailleurs! Nous souhaitons également que le projet s’inscrive pleinement dans le territoire, en invitant les mouvements, associations, et groupes déjà mobilisés à participer à sa transformation.

C’est pourquoi nous initions des chantiers participatifs depuis l’été 2013 dans lesquels les propositions des participants sont les bienvenues, qu’elles soient d’ordre culturel, social, agricole, d’éco-construction, … pour faire ensemble de La Gibbeuse une terre partagée.

Pour en savoir plus sur le fonctionnement de l’association vous pouvez télécharger les statuts via le lien suivant : Statuts La Gibbeuse

Pourquoi « La Gibbeuse » ?

Ce lieu situé au sud de Poitiers entre d’anciennes carrières à sables et le Clain, n’a pas de nom d’origine. Nous avons décidé de l’appeler La Gibbeuse car sa définition sonnait bien avec le projet :

  • (Vieilli) Qui est proéminent, en forme de bosse = on est sur un coteau
  • (Biologie) Dont la surface présente des bosses irrégulières = le terrain en est tout plein
  • (Astronomie) Se dit de la phase presque pleine de la Lune = référence à notre satellite naturel qui influence les êtres vivants (animaux et végétaux)

Du coup, les membres de l’association sont des Gibbons !!

Le bas

 

La permaculture ?

La permaculture est une méthode de conception de systèmes durables humains qui reproduisent la stabilité et la résilience observées dans les écosystèmes naturels.

L’éthique de la permaculture peut se résumer ainsi :

  • Respecter la Terre – Comprendre que la Terre est source de vie et l’homme en est donc dépendant. L’homme se doit de vivre en harmonie avec elle pour leur destinée commune.
  • Respecter l’Homme – Comprendre la nature profonde de l’homme, dans son comportement individuel et collectif. Replacer l’humain au centre de toute les préoccupations et se poser sans cesse la question des conséquences humaines de chaque décision. Agir pour le bien de chaque être humain à commencer par soi.
  • Partager équitablement et créer l’abondance – S’assurer que les ressources de la planète augmentent au lieu de diminuer et qu’elles soient partagées équitablement et consommées raisonnablement.

Extrait du site internet permacultureprinciples.com :

Le concept de “design” est central dans la permaculture. Ce terme anglais est intraduisible directement en français et signifie à la fois : une conception, une création et l’aménagement d’un système. Le design est l’outil fondamental de la permaculture afin de planifier l’occupation terrestre humaine en fonction de l’environnement, de la culture, et du potentiel créatif des humains. Le design cherche en particulier à reproduire le fonctionnement et les interactions complexes des écosystèmes naturels qui ont été observés, tout en satisfaisant aux besoins des être humains.